NRL: « Nous contestons la non-garantie du maintien des espèces protégées dans leur habitat »

L'association ATR-Fnaut a adressé au Préfet de La Réunion ses recours gracieux pour l'annulation des arrêtés d'octobre 2013 (*) : concédant l'utilisation du domaine public maritime pour la réalisation des travaux des viaducs et pour l'immersion de récifs artificiels prévus au projet de Nouvelle Route du Littoral ; etablissant entre l'Etat et la Région Réunion la convention de transfert de gestion du domaine public maritime pour la réalisation et l'exploitation des digues et des pièges à cailloux de la NRL ; autorisant au titre du code de l'environnement des travaux de Nouvelle Route du Littoral sur les communes de Saint-Denis et La Possession.

L’ATR-Fnaut conteste en particulier :

- la non-conformité du projet à l’ouvrage promis dans les accords de la Région avec l’Etat et l’Europe en matière de Transport en Commun en Site Propre, évolutif en transport guidé ;

- l’insuffisance de ressources en matériaux des sites du schéma départemental des carrières ;

- l’insuffisance de l’étude d’impact qui n’a pas pris en compte tous les effets directs et indirects de l’extraction et du transport des matériaux dans l’ensemble des communes concernées ;

- la non-garantie du maintien des espèces protégées dans leur habitat, dans un état de conservation favorable, par les mesures envisagées d’évitement et de réduction d’impact (espèces invasives, turbidité, bruit, écrasement, courant et embrun modifiés, …);

- l’insuffisance des mesures de coercition pour faire respecter les mesures d’évitement et de réduction d’impact;

- la non-maîtrise du coût d’opération dont la part régionale devrait plus que doubler d’ici l’achèvement du chantier, sans prévision ou annonce de financement ultérieur;

- l’absence de mesures prévues (déconstruction, sécurisation, gestion…) en fin de vie des ouvrages et l’absence d’estimation des coûts de gestion, de sécurisation, de déconstruction et de remise en état des lieux.

Cette demande gracieuse est annonciatrice de notre détermination à lutter contre ce projet de NRL, minimaliste en création d’emplois locaux, qui ne relancera pas notre économie et qui surendettera les Réunionnais pendant 40 ans tout en entravant les autres réalisations. Il existe des tracés terrestres de moindre impact environnemental plutôt qu’exposés aux risques climatiques en mer.

 

Le Président, Bruny Payet
Le 27 décembre 2013 

 

(*) Arrêtés N°13-1974, N°13-1975, N°13-1976/SG/DRCTCV4 du 22 octobre 2013 publiés au recueil des actes administratifs le 28 octobre 2013,  et Arrêté N°2013-2021/SG/DRCTCV4 du 25 octobre 2013 publié au recueil des actes administratifs le 31 octobre 2013.

opposants ATR Alternatives Transports NRL opposants NRL route en mer NRL ATR nouvelle route littorale

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !