Premier rendez-vous au tribunal administratif du projet de route littorale

Procès insolite d’une DUP défunte

Le jeudi 22 août (2013), le tribunal administratif de Saint-Denis a examiné la requête en annulation de dix citoyens membres de l’opposition régionale, visant la déclaration d’utilité publique (DUP) de mars 2012 relative au projet de route en mer.
Des membres de l’ATR-Fnaut ont assisté à l’audience – pour le moins insolite – d’une institution faisant le procès d’une DUP caduque donnée il y a 18 mois à un projet aujourd’hui obsolète ! 

En effet :

  • La 2x3 voies a été ramenée à 5 voies sur viaduc
  • Le Transport en commun en site propre (TCSP) est compromis puisqu’il n’existe plus que dans un sens, ce qui contredit Matignon 2 et son « TCSP évolutif en transport guidé ».
  • Un « TCSP évolutif en transport guidé » ne serait réalisable qu’au prix d’un surcoût supporté par la collectivité régionale. 

ATR-fnaut note que l’argumentation du rapporteur public n’a pas tenu compte des avis donnés pour la protection de l’environnement ; qu’il a délibérément ignoré les obstacles techniques et financiers accumulés par la route en mer, qui aujourd’hui compromettent la convention de Matignon 2 ; et enfin qu’en précisant que « l’estimation [du coût des travaux – ndlr] n’est pas sous-évaluée à la date de l’enquête publique », il a implicitement admis le dérapage budgétaire du projet.

Bruny PAYET
Pour le bureau de l’ATR-fnaut

Le 22 août 2013

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !