Région Réunion NRL

Carte postale du Japon : Une route en tunnel.

Littoral touristique japonais : 
Pas l’ombre d’une route en mer à 133 millions le km de bitume !

Actuellement en visite au Japon, où il participe au Symposium International sur la Technologie et la Science de l’espace (ISTS) à Kobé, près d’Osaka, Guy Pignolet, ingénieur réunionnais de l’Ecole Polytechnique, a séjourné une semaine dans l’île d’Hokkaido, la plus nordique de l’archipel, proche de l’île sibérienne de Sakhalin.

Lire la suite

Attention « grand chantier reunionnais » : sortie de grues geantes !

Vue du chantier NRL de la Possession, site sur lequel une grue a été incendiée.

Les grues géantes toutes neuves se voyaient de partout, renforçant l’orgueil de la Région sur son « grand chantier réunionnais ». Elles prétendaient avec les plateformes offshores prouver la bonne marche du chantier et ainsi faire mentir les « esprits chagrins » opposés à la NRL !
Mais alors que dans la nuit de dimanche à lundi 30 mars, les résultats des élections départementales s’égrènent à la télévision, une grue de GTOI s’enflamme et s’effondre avec vacarme sur le chantier de la NRL à la Possession.

Lire la suite

Le non-droit toujours génère de la violence

Photo d'archives: carrière Ste Anne.

L’intervention de Mme le maire de la Possession pour faire cesser une extraction sauvage sur le territoire de la commune par des sociétés [directement ou indirectement attributaires de marchés liés à la route en mer] met en relief le passage en force qu’espèrent encore pouvoir pratiquer les promoteurs de ce projet aussi inapproprié que dispendieux.

ATR-Fnaut tient d’abord à saluer le courage d’une élue dans la défense de la volonté des Possessionnais de faire respecter leur territoire.

Lire la suite

FT n°4: La NRL du tout voiture est condamnée en ce XXIe siècle!

"Au lieu de supprimer les comas circulatoires qui s’annoncent, elle aggrave le « tout voiture » dans l’île."

"Cette route en mer est inutilement arrogante pour franchir 12km quand on peut le faire simplement par voie terrestre et sans dérogation environnementale."

LIRE LA SUITE

FT n°2: Les marchés de la NRL (deuxième partie)

Quel est l'enjeu de la NRL pour les majors du BTP?
Suite à l’abandon du Tram-train, l’indemnité de 170 M€ pour faire légalement face au recours de Tram’Tiss (Bouygues) - toujours pas instruit – reste non provisionnée par la Région : la Région anticipe-t-elle un abandon ?

Lors de l'appel d'offre de Décembre 2012, la Région n’a-t-elle pas « à l’insu de son plein gré » faussé la concurrence ?

LIRE LA SUITE

FT n°1: Les marchés de la NRL (première partie)

La mise en concurrence a-t-elle conduit à l’offre la plus avantageuse pour La Réunion ?

Comment se fait-il que l’obstacle du prix d’extraction des roches n’ait pas joué de la même façon entre les concurrents VINCI et EIFFAGE, et que l’un soit contraint d’importer, et pas l’autre ? 

LIRE LA SUITE

Défendez vos transports et déplacements: rejoignez-nous!

Téléchargez le Tract complet: Atr - Défendez vos transports et vos déplacements! Juil. 2014atr-appel-a-soutien-072014.pdf (101.2 Ko)

La liaison entre le Nord et l’Ouest de l’île reste toujours une menace pour les usagers et pour notre économie, parce que depuis plus de cinquante ans maintenant, aucune solution durable et fiable n’a été mise en œuvre : depuis un demi-siècle, les pouvoirs publics balancent entre choix par défaut et chimères ruineuses.

Et malheureusement, la Région prolonge les erreurs du passé, et les aggrave par le gigantisme d’un projet inapproprié et outrageusement coûteux :
L’arrêter à temps coûtera moins cher que de laisser faire ce projet « monstre » et dévastateur ! 

Lire la suite

La NRL, nouvelle route en mer, pourquoi s'y opposer?

Téléchargez le Tract complet: Tract Av. 2014 - Pourquoi s'opposer à la NRL?tract-avr2014.pdf (136.61 Ko)

1- Pour franchir simplement une montagne, pourquoi traverser difficilement l’océan ?

Sous prétexte d’échapper aux éboulements, on a sacrifié 43 km de Tram-Train (chantier près à démarrer) pour financer 12 km de voie bus sur 1 sens et demi seulement (chantier de 6 ans). On expose maintenant l’ensemble des transports collectifs, individuels et les deux roues aux risques marins en mettant tous les œufs dans le même panier. La Montagne restera encore la seule alternative pour 60000 véhicules/jour en cas de problème comme celui du pont de la Rivière St Etienne, après le cyclone Gamède, réparé au bout de 7 ans !

Lire la suite

×