La NRL, nouvelle route en mer, pourquoi s'y opposer?

Téléchargez le Tract complet: Tract Av. 2014 - Pourquoi s'opposer à la NRL?tract-avr2014.pdf (136.61 Ko)

1- Pour franchir simplement une montagne, pourquoi traverser difficilement l’océan ?

Sous prétexte d’échapper aux éboulements, on a sacrifié 43 km de Tram-Train (chantier près à démarrer) pour financer 12 km de voie bus sur 1 sens et demi seulement (chantier de 6 ans). On expose maintenant l’ensemble des transports collectifs, individuels et les deux roues aux risques marins en mettant tous les œufs dans le même panier. La Montagne restera encore la seule alternative pour 60000 véhicules/jour en cas de problème comme celui du pont de la Rivière St Etienne, après le cyclone Gamède, réparé au bout de 7 ans !

2- Pourquoi Préfet et Ministres autorisent la Région à détruire notre environnement ?

Ils proclament impossible le franchissement de la Montagne par les hauts ou en tunnel, pour faire des eaux réunionnaises la vitrine du savoir-faire expérimental des Majors européens du BTP. Or la route des Tamarins (34km 5ans) et le basculement des eaux (±40km 27 ans) nous démontrent le contraire ! Il existe des itinéraires sécurisés, dissociant le TCSP de la route avec ouvrages d’art terrestres, aériens et/ou en tunnel, moins chers que la NRL et plus respectueux de notre environnement. Mais l’Etat puis la Région n’ont étudié que les itinéraires terrestres dommageables pour la nature, privilégiant ainsi le tracé en mer !

3- Après l’abandon des grands chantiers, les pompiers pyromanes peuvent-ils relancer l’économie par la NRL ?

En 2010 ils ont arrêté les grands projets de la Région et la Route Littorale de l’Etat, après la déviation du Tampon... Ils prétendent aujourd’hui relancer l’économie du Bâtiment qui a perdu 6000 emplois, avec un chantier de Travaux Public, la NRL, qui préservera 1100 emplois et en créera au mieux 500, essentiellement chez nos transporteurs et majors locaux ! La Réunion ne profitera que d’une faible part des quelque 2,5 Mds pendant 6 ans : l’essentiel ira aux matériaux et matériels, aux rémunérations du groupe et des actionnaires, aux emplois détachés et d’encadrement supérieur, et à la fiscalité. Inefficace !

4- L’Etat concède imprudemment le domaine Public Maritime (DPM) pour 1 siècle

L’Etat préjuge de l’avis du public pour renouveler la concession trentenaire du DPM jusqu’à 100 ans. Et contrairement à ses obligations, la Région n’a pas provisionné le budget de remise en état des lieux en mer ! Les vestiges terrestres du viaduc du ti-train à St Leu ou du pont suspendu de la Rivière de l’Est sont d’entretien et sécurisation aisés. Au contraire, les ruines ultérieures des 6 km de viaduc en mer seront polluantes et non sécurisées; elles vont détériorer le paysage de falaise et seront facturées à nos descendants !

5- La NRL dépassera les 2,2 milliards (+30%) au-delà de 2020 et sur-endettera la Région.

La NRL est un projet hors de prix pour la Réunion : 133 millions/km (avant travaux) pour 12 km de digue et viaduc en mer contre 33 millions/km (coût final) pour 34 km de Route des Tamarins sur terre. Prêt de laCDCàlaRégion:450M€+172M€=622M€àremboursersur40anspourcouvrir 94%desapart initiale (669 M€) ! La Région reporte l’endettement sur nos enfants et lourdement car la NRL va coûter beaucoup plus cher qu’1,6 Md, après révision des prix et travaux supplémentaires. La NRL coûtera probablement beaucoup plus de 2 milliards et la part des Réunionnais, bien plus d’1 milliard en 2020.

IL N’EST PAS TROP TARD POUR UNE AUTRE VOIE 

NRL ATR Alternatives Transports nouvelle route littorale opposants NRL route en mer Région Réunion NRL route sur terre NRL ATR Région Réunion

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !